X
X
XS
SM
MD
LG
XL
Dynamiques Littoral
Auteur·e : Sophie Dulau

Architecte & Paysagiste, Co-directrice de Klima ONG

Sophie est architecte et paysagiste, elle a fondé en 2018 l'association Klima engagée dans l’adaptation littorale aux changements climatiques. Enrichie par dix années d'expérience en agence d'architecture en France et aux Etats-Unis, elle oriente aujourd'hui ses recherches sur les processus de projets d’adaptation et les projets de reconstruction post catastrophe. Elle développe une approche hybride mêlant recherche, paysage et ethnoécologie. Elle s'intéresse aux différentes manières d'habiter des territoires en grandes mutations et aux relations que l'on entretient avec les milieux, les paysages et le vivant.



Ateliers Dynamique Littoral

Nous avons co-organisé et participé aux ateliers de concertation Dynamique(s) littoral, nait d’une initiative du ministère de la transition écologique et solidaire, portant sur l’adaptation au changement climatique des littoraux français. Ils ont réuni des concepteurs, des chercheurs scientifiques, des agents d’administrations, des élus et des ONG. Ces ateliers ont permis de mettre en lumière 5 chantiers qui ont été proposés pour adapter les rivages français aux nouvelles conditions climatiques :

Chantier N° 1 – Mettre en commun les ressources et les expertises:

Constituer et partager la connaissance – Créer une cartographie collaborative : création d’un outil cartographique collaboratif et évolutif, à l’échelle nationale, européenne et internationale, pour référencer et valoriser les projets innovants d’adaptation des littoraux aux changements climatiques.

Organiser un réseau interdisciplinaire – Après une première étape de concertation sur l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique, Dynamique(s) littoral a aujourd’hui pour objectif de mettre en relation des acteurs du littoral pour partager les expériences, stimuler l’émergence d’idées et accompagner leur mise en œuvre.

Évaluer et tirer des enseignements – Tirer des enseignements issus des initiatives locales, nationales ou internationales et les partager.

Chantier N° 2 – Aménager autrement

constituer des communautés de pratiques, partager les savoir-faire, les questionnements, partager et mettre au point des protocoles, mutualiser des cahiers des charges

Renouveler le cadre de travail – Changer d’échelle de réflexion, identifier la bonne échelle de gouvernance d’un projet, s’appuyer sur une lecture sensible du territoire, engager des démarches participatives, prendre en compte tous les usages.

Adapter la politique foncière – Réformer progressivement les modalités d’aménagement des territoires littoraux pour réduire la vulnérabilité des activités humaines et valoriser les écosystèmes côtiers tout en renouvelant l’attractivité à grande échelle de ces espaces.

Inventer un aménagement temporaire et réversible – Instaurer de nouveaux usages et modes d’occupation des espaces exposés à l’érosion, anticipant la survenance de ce phénomène et compatibles avec la protection des écosystèmes naturels et leur libre évolution.

Chantier N° 3 – Favoriser la résilience des activités économiques

Promouvoir une économie circulaire – Encourager les acteurs économiques à développer des offres de services basées sur l’économie circulaire, capables d’adapter/recycler l’existant.

Faire émerger de nouvelles formes d’attractivité des territoires – Sortir du modèle économique de la station balnéaire héritée du XXe siècle qui nourrit le fantasme “des pieds dans l’eau” ou de la “vue sur mer” pour valoriser l’attractivité des territoires côtiers au-delà de la frange littorale.

Valoriser les spécificités de l’interface terre mer – Diversifier l’économie littorale par la promotion d’un savoir-faire spécifique aux activités liées à l’interface terre mer.

Chantier N° 4 – Prendre conscience du changement

Reconstituer la mémoire des lieux – s’appuyer sur la connaissance historique et sensible des habitants et usagers du littoral pour enraciner et diffuser la mémoire du lieu et la compréhension de ses évolutions passées, présentes et à venir.

Organiser des événements sur les évolutions du littoral – Interpeller les usagers du littoral par des événements qui reposent sur une approche positive, participative et créative.

Faciliter l’accès du public à l’information – Proposer des outils et méthodes pour transmettre et partager la connaissance au plus grand nombre.

Chantier N° 5 – Mobiliser l’envie d’agir

Consolider un réseau d’observateur et de relais d’information sur l’évolution du littoral – Mettre en réseau des observateurs et des observatoires, promouvoir les sciences participatives, former des ambassadeurs du territoire.

Accompagner les initiatives – Proposer des dispositifs propices à l’émergence d’idées en faveur de la résilience des territoires littoraux.

Coconcevoir les projets d’aménagement durable des territoires littoraux – Permettre l’implication du public dans la définition et la mise en œuvre de projets de territoires durables et résilients sur le littoral.


Après une cette étape de concertation sur l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique, Dynamique(s) littoral a aujourd’hui pour objectif de mettre en relation des acteurs du littoral pour partager les expériences, stimuler l’émergence d’idées et accompagner leur mise en œuvre.